THEATRE

ANA_6544.jpg

Compagnie

Vertiges Parallèles

La Mémoire des Ogres

PROJET 2018/2019

CREATION –HIVER 2020

Mise en scène et scénographie : Ana Abril

Avec : Mardjane Chemirani,  Nabil Hemaïzia, 

Valérie Paüs, Régis Rossotto

Musique/Son : Léa Lachat

Lumière : Michèle Milivojevic

Compagnie

Mises en scène

 

Ici - Loin

Projet Ligne 14

Compagnie

Mises en scène

BON APPETIT

  L’intrigue

Deux « sœurs ennemies », l’une ogresse terrienne, l’autre exubérante émotive, attendent dans leur appartement des convives trop tôt venus. Elles officient en cuisine, préparant un repas improbable tout en devisant sur de multiples sujets autour de la nourriture. Prenant à partie leurs invités (les spectateurs), elles débattent autour des hommes, des fins de mois difficiles, des enfants, des plaisirs gustatifs, des recettes d’amour, des souvenirs, etc.Un autre personnage, cousine en transit, anime à sa façon la préparation du repas. Cette « étrange étrangère », musicienne, cantatrice loufoque, perturbe les conversations, ravive les mémoires enfouies, provoque des débordements, effrite, suspend et décale ces paroles du quotidien.

Cette petite forme théâtrale est née de rencontres régulières entre les habitants de différents quartiers d’Avignon, de Cavaillon et de la compagnie. Pendant presque deux ans, des ateliers ont évolué entre échanges de recettes et dégustations de desserts savoureux, lectures de textes poétiques ou théâtraux et discussions tous azimuts autour du thème des « nourritures » (d’enfance, d’ailleurs, de crise, spirituelles, magiques, en passant par la transmission, la dévoration, etc.). Le spectacle s’est écrit à partir de ces conversations, avec le désir, là encore d’explorer et de tisser des liens entre fiction et réalité, poétique et « politique ». Ainsi, « Bon appétit ! » mêle allègrement dans un charivari sonore et textuel, paroles glanées, batteries de cuisine, instruments de musique traditionnels, chant lyrique, poèmes, recettes et chansonnettes, avec pour fil rouge, la relation entre mots et mets.

 

  Distribution

Mise en scène : Michèle Addala

Avec Mardjane Chémirani, Mylène Richard et Maria Simoglou

 Production

Compagnie Mises en scène

Compagnie

mises en scene

LA PARABOLE DES PAPILLONS

Création Festival IN 2013

La Parabole des papillons fait référence à un texte persan du XIIe siècle qui s’ouvre sur un groupe de papillons se questionnant sur la nature fascinante de la bougie et se referme sur le spectacle de l’embrasement de l’un d’eux au coeur de la flamme. Ce titre est emblématique du travail de Michèle Addala et de son équipe qui, dans leur parcours de création, se risquent au feu de rencontres culturelles nécessaires et périlleuses. Des « ateliers de parole » menés dans les quartiers populaires d’Avignon sont l’un des points de départ de ce projet. Pendant quatre mois, régulièrement, Michèle Addala, la poète Valérie Rouzeau et l’écrivain Jean Cagnard ont parlé et fait parler des habitantes sur ce que signifie pour elles « l’être femme ». Autour d’une table, sur une scène ou dans une caravane, ils ont écouté, échangé des mots et des histoires. Suivant leurs instincts, leurs sensibilités et leurs cultures, les auteurs se sont imprégnés de paroles et de silences, de colères ou de rires, pour en extraire une « écriture commune » mêlant parole brute et poésie. Par ailleurs, Michèle Addala intègre dans le spectacle les travaux de certains ateliers à l’année de la compagnie comme le groupe de jeunes « steppeurs » autour de Cheikh Sall. Le théâtre de Michèle Addala heurte et se heurte aux clichés culturels, empile joyeusement l’imaginaire des habitants et celui des professionnels, le noble et l’ignoble, le rire et les larmes, l’attente et l’éclat. Ces collages, télescopages, juxtapositions de cadres mouvants, tentent de rendre compte d’une expérience collective menée à Avignon en 2013.

 

Distribution
mise en scène : Michèle Addala
collaboration à la mise en scène et dramaturgie: Gilles Robic
textes: Valérie Rouzeau, Jean Cagnard
scénographie et costumes: Laurence Villerot
chorégraphie: Cheikh Sall
musique: Guillaume Saurel
travail choral: Mardjane Chémirani, Maria Simoglou
univers sonore: Josef Amerveil
lumière et vidéo: Erick Priano
avec Ana Abril, Pascal Billon, Mardjane Chémirani, Mylène Richard, Cheikh Sall, Maria Simoglou 
et Mohamed Abite, Samy Addala, Hania Aroussi, Yves Azou, Farid Bouaita, Sofia Boualleg, Yannis Bouras, Adèle Cilente, Nathalie Clair, Fatima Dahmane, Omar Dahmane, Driss Errmili, Hind Laghmar, Nouzha Maazouz, Isabelle Planchon, Océane Roche, Céline Sanpedro
avec la voix de Roselyne Piccione.

 

Production

Compagnie Mises en scène Coproduction Festival d’Avignon avec le soutien du Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, de la Direction régionale des Affaires culturelles Provence-Alpes-Côte d’Azur, du Conseil général de Vaucluse, de la CAF de Vaucluse, de la Direction régionale de la Jeunesse et des Sports et de la Cohésion sociale Provence-Alpes-Côte d’Azur, de la Direction départementale de la Cohésion sociale de Vaucluse, de la Ville d’Avignon, de la SPEDIDAM, de la Fondation Abbé Pierre et de la société LBCM et de Konica Minolta, en partenariat avec la Maison Pour Tous et la Médiathèque Champfleury, l’école Scheppler et l’Espace social et culturel de la Croix des Oiseaux, le GEM, le CRECAS, la créche L’ïle aux enfants et le RAM-CCAS d’Avignon. Avec l’aide de la Fondation La Poste.

Parabole-papillon